Magazine : CRI informations



Le Cri se définit avant tout comme un mouvement d'information et de prévention. Il veut :
- intéresser l'opinion et les organisations aux problèmes des personnes mises en marge;
- informer et agir sur les causes qui engendrent les marginalités;
- inciter à rechercher les moyens de prévention et de promotion collective; 
- interpeller les pouvoirs publics.


CRI informations est son magazine trimestriel d'information. Il s'adresse en priorité : aux militants du Mouvement, aux responsables politiques des départements (députés, sénateurs et maires), aux journalistes qui sensibilisent l'opinion publique et aux sympathisants des causes défendues.

Directeur de la publication : José Dillenseger. Rédacteur-en-chef : Bernard Clerc.

Dossier du n° 140, octobre-novembre-décembre 2010 : PRISON : La dernière grande muette ?


Sommaire du n°140 :
Ils ont dit... "Non à l'école-prison"... Les malades mentaux en prison... Retraite des personnes détenues... La prison et après?... A quoi sert la prison? Quel est le sens de la peine?...
Editorial : La prison, pour quoi? par Hélène Dupont
La balade du clandestin par Béatrix du Cercle du Silence 77
Je résiste, j'existe par Ziad Médoukh
Brèves envoyées par Le Cri 24 et Le Cri 86
Pour terminer l'année par Hélène Dupont
Dossier sur les Journées nationales prison : argumentaire du GNCP, Journées régionales à : Bayonne, Dijon, Périgueux, Poitiers et Toulouse.
Pour une France Arc-en-ciel par José Dillenseger
Sexualité : épanouie, débridée, marchandisée? par Arlette Recoquillon
Après la 3ème Marche mondiale des Femmes par Lilie Beaufils
A voir : Illégal et Gaza strophe - Palestine; A lire : le n° 135 de la revue Pouvoirs et L'autorité redécouverte
En couverture dos : poème ci-après Belleyme

BELLEYME *

En prenant le chemin de mes vies intérieures
L'au-dehors n'étant plus qu'une affaire à problèmes
Je me suis arrêté de vivre de mes peurs
En écrouant ma voix n'ayant pas su dire "je t'aime"
En entrant à Belleyme.

Furent dès lors ouvertes ainsi qu'un coffre-fort
Les portes sur un monde où je devais moi-même
Traduire chaque son de sa langue sonore
Son alphabet de clefs devenant théorème
Lorsqu'on apprend Belleyme.

Les serrures remplacent l'horaire des pendules
Déverrouillant les rêves, roulotte des bohèmes,
Attelés au cheval de l'esprit, cette mule,
S'emballant pour le peu que son cocher soit blême
Cauchemardant Belleyme.

Ayant mis des oeillères afin d'y voir devant
Protégé des mauvais "à côté" que vent sème
J'envisage un après ayant râté l'avant
Et si ma renaissance a droit à un baptême
Elle viendra de Belleyme.

Eric B. 28 avril 2010 - 15 heures

* Belleyme est le nom de la Maison d'Arrêt de Périgueux. L'auteur vit actuellement dans les bois... non loin de cette ville...

Pour recevoir un spécimen gratuit, écrire à Bernadette Caïs, 47200 - Mauvezin.

Possibilités d'abonnement, s'adresser à Bernadette Jacob, 23 rue Pierre Curie, 21300 - Chenôve.